Le stérilet est un moyen contraceptif très prisé, l’un des plus utilisés dans le monde. Certes, il est moins populaire en France, mais il est conseillé par les médecins dans d’autres pays. Il est jugé comme l’un des procédés les plus efficaces pour lutter contre la grossesse non désirée. Le stérilet a plusieurs avantages, mais aussi des inconvénients et contre-indications. Ainsi, demandez l’avis d’un professionnel avant de choisir la méthode contraceptive que vous allez utiliser.

Qu’est-ce que le stérilet ?

Le stérilet ou le dispositif intra-utérin (DIU) est un moyen contraceptif que l’on met dans l’utérus de la femme. Il s’agit d’un petit dispositif en plastique en forme de T très souple qui est destiné à empêcher la gestation. Il doit être manié avec précaution, seul un gynécologue expert peut insérer et retirer le stérilet (dispositif intra utérus). Il y a moins de restriction, mais l’hygiène et son orientation dans l’utérus est très utile.

S’il n’y a aucun problème, un DIU peut être implanté ans dans l’utérus jusqu’à 10. Le résultat obtenu est fiable à 99 %. Cependant, si vous êtes en ménopause, il faut un délai de 12 mois après la dernière règle pour le retirer. Sinon, il deviendra un problème pour votre santé. Jusqu’alors, on peut distinguer deux grands types de stérilets : le stérilet hormonal et le stérilet en cuivre.

Les femmes qui portent de DIU doivent prendre rendez-vous régulièrement chez son gynécologue sage-femme pour vérifier son état de santé. Il faut surtout se méfier si vous ne ressentez pas le petit fil qui est rattaché au stérilet de l’utérus. Par ailleurs, vous devez vous inquiéter si cela s’accompagne de fièvre, des douleurs au ventre, des pertes vaginales alertant ainsi que des saignements.

Le stérilet en cuivre

Le stérilet en cuivre ou dispositif intra-utérin est un dispositif de 3 cm en forme de T. Il y a un fil de cuivre qui est rattaché à la tige. Sur le bas, il y a un bout en fil doux pour que le gynécologue puisse vérifier que l’emplacement du DIU est normal.

Il convient à toutes les femmes qui ne sont plus vierges si les contre-indications ne les affectent pas. Effectivement, le stérilet en cuivre est interdit aux femmes en phase de grossesse, à celles qui ont une hémorragie génitale, présentent une intolérance au cuivre et une malformation au niveau de l’utérus. Une femme qui n’a pas encore eu d’enfant peut bien choisir le diu en cuivre pour femme comme solution contraceptive. Il y a des dispositifs adaptés aux jeunes femmes et aux nullipares.

Le cuivre agit directement sur les spermatozoïdes. Il transforme l’utérus en un endroit non favorable à leur condition de vie. Ainsi, ils ne peuvent pas passer jusqu’à la trompe, il y a moins de risque qu’il y ait une fécondation. Les spermatozoïdes ne tolèrent pas le cuivre.

En termes de fiabilité, il est très efficace. Il a même été prouvé qu’il est plus agissant que la pilule. Il n’y a pas de risque de maladie thromboembolique comme pour le cas de certains moyens contraceptifs. Il est modifiable et ne cause pas l’infertilité. Les femmes qui allaitent peuvent choisir le stérilet en cuivre pour contraception. En plus de cela, il est plus pratique que les autres solutions.

Cependant, de petits effets secondaires peuvent apparaître. Effectivement, il se peut qu’il y ait de petites hémorragies intermenstruelles. Les règles deviennent un peu plus abondantes et plus douloureuses. Par ailleurs, les stérilets transpercent l’utérus.

Le stérilet hormonal

Le stérilet hormonal ou le SIU est un dispositif en T de 3 cm que l’on met dans l’utérus pour augmenter le niveau de lévonorgestrel. C’est un peu comme le stérilet en cuivre, mais il diffuse du progestatif de façon continu.

Toutes les femmes qui ont déjà eu un rapport sexuel peuvent opter pour cette solution contraceptive. Cependant, il est non prescrit pour ceux qui ont des maladies inflammatoires pelviennes, des infections au niveau de la partie génitale, des problèmes d’utérus, des troubles hormonaux ou des allergies avec les composants du diu hormonal. Il peut être inséré dans l’utérus d’une jeune femme qui n’a jamais donné naissance à un enfant. On peut aussi l’utiliser entre deux grossesses et dans certains cas, il convient aux femmes en ménopause.

Pour éviter la grossesse, le SIU diffuse du progestatif dans l’utérus de la femme. Ainsi, on y remarque un épaississement de la glaire cervicale et les spermatozoïdes ne peuvent pas y entrer. Il ne perturbe pas les processus d’ovulation, mais il amincit l’endomètre pour empêcher la nidation. Le premier effet que vous allez constater après l’implantation d’un SIU dans votre utérus est la diminution de votre règle. Il pourrait même être possible que vous soyez aménorrhée.

Cette méthode est plus fiable que les pilules et vous pouvez l’insérer sept jours après le début de vos menstruations. Sinon, il vous faudra l’accompagner avec d’autres méthodes locales comme les préservatifs.

Enfin, il provoque aussi des effets secondaires, comme toutes autres formes de méthode contraceptive. Durant vos premiers mois d’utilisation, des saignements irréguliers peuvent survenir. Cela peut s’accompagner de maux de tête, de nausées, de sauts d’humeur, de pertes vaginales… En outre, il se peut que vous ressentiez des couleurs au niveau de votre ventre. Le SIU peut entraîner des kystes ovariens, d’expulsion et de perforation de l’utérus. Il ne protège pas non plus contre les infections sexuellement transmissibles.

La pose du stérilet

La taille du stérilet a été principalement étudiée pour être insérée et posée sans problème dans l’utérus de n’importe quelle femme. Cependant, le médecin doit toujours vérifier son volume et sa forme avant de choisir le dispositif adapté. Après, il faut un autre rendez-vous pour faire l’implantation. De son côté, le médecin sage-femme prépare tout le matériel et le stérilet qui lui est compatible. L’insertion ne dure que quelques minutes. On met le stérilet dans un tube pour régler sa position dans l’utérus. Ainsi, il est indispensable de consulter un gynécologue expert pour mettre un DIU. Effectivement, cette phase est très délicate et nécessite l’intervention d’un professionnel.

Un stérilet bien placé ne risque pas de remuer durant une activité qui affecte l’utérus. Dans le cas contraire, il se peut qu’il sorte de l’utérus avec les règles abondantes douloureuses. C’est surtout le cas quand il y a une menstruation douloureuse.

Par ailleurs, si votre partenaire sent la présence du fil qui sert à tenir le stérilet, votre médecin pourra le couper pour qu’il ne constitue pas une gêne.

Les avantages du stérilet

Le stérilet est la méthode contraceptive le plus fiable et le plus économique. Si vous décidez de poser du stérilet, c’est pour le long terme, comptez plusieurs années avant de l’enlever. Le plus impressionnant, c’est que votre médecin pourrait vérifier son état durant vos contrôles de routines. Cela implique moins de responsabilités de votre part, vous serez plus tranquille.

Si vous décidez d’enlever le stérilet parce que vous voulez avoir d’enfant, votre retour à la fertilité sera très rapide. Par ailleurs, il peut être inséré dans l’utérus juste un mois après votre accouchement. C’est vraiment très pratique pour éviter les grossesses indésirées.

Par rapport aux autres méthodes contraceptives, c’est le stérilet qui présente le moins de risque pour la santé. Le risque d’hémorragie ou d’infection est aussi moins important. Si vous ne couchez pas avec plusieurs personnes, alors, vous ne rencontrerez aucun problème.

Il y a moins de GEU ou de grossesses extra-utérines et il peut être une contraception d’urgence.