La psychanalyste et écrivain, Sophie Cadalen, a été récemment interviewée sur un sujet qui suscite l’intérêt de beaucoup de personnes: le manque de désir sexuel. Certains éclaircissements sur le sujet ont été donnés :

D’après la psychanalyste, le désir sexuel n’est pas tout le temps déterminé par le bon fonctionnement des organes génitaux. Lors de la psychanalyse, on pose aux patients plusieurs questions qui peuvent aider à déterminer la source exacte du problème.

Le manque de désir et les problèmes du couple

La discussion lors de la psychanalyse pousse souvent les couples à s’ouvrir et parler d’éventuels problèmes. Le psychanalyste peut alors déterminer le lien entre le manque de désir et la santé du couple.

La fréquence des activités sexuelles

On a tendance à se focaliser sur la fréquence des activités sexuelles. On pense souvent que si on fait l’amour plus souvent le couple peut durer plus longtemps. Le désir n’est cependant lié à la fréquence de l’acte sexuel. Le couple doit alors considérer des points plus importants.

La routine et le manque de désir

Faire de manière répétitive, les mêmes choses peuvent inviter l’ennui au sein du couple. D’après Sophie Cadalen, les conjoints doivent sans cesse innover pour éviter de sombrer dans la routine.