Diverses études soulignent qu’une sexualité active, soit en moyenne trois rapports sexuels hebdomadaires, apporte son lot de bienfaits à la santé.

Une mesure préventive contre le cancer

Selon une étude anglaise, les hommes âgés de 50 ans pratiquant une activité sexuelle au quotidien réduisent le risque d’apparition du cancer de la prostate. Avoir des rapports sexuels trois fois par semaine protège également contre les attaques cardiaques. Enfin, la testostérone dégagée lors de la relation sexuelle protège les os contre l’ostéoporose.

Chez les hommes, une vie sexuelle active prévient d’une mort prématurée

Une étude conduite en Ecosse démontre que le risque de mortalité prématurée chez les hommes peu actifs sexuellement est multiplié par deux, en comparaison avec les hommes qui ont des rapports sexuels deux fois par semaine. En plus d’une bonne alimentation et de la pratique d’exercices quotidiens, une vie sexuelle entretenue favorise une bonne santé.
En outre, une étude australienne indique que la fréquence des relations sexuelles est étroitement associée à la qualité du sperme.

La déprime est moins courante chez les femmes sexuellement actives

À Londres, une étude menée par la Clinique endocrine révèle qu’une femme ayant régulièrement des rapports sexuels dans une relation à long terme encourt moins de risques de dépression. L’explication tient au fait que les relations sexuelles produisent une hormone antidépressive, la sérotonine.

En dernier lieu, toute personne qui a des rapports sexuels une ou moins d’une fois par semaine est plus vulnérable à la grippe et au rhume.