Le continent africain connait son moment de gloire. Voilà, après s’être fait assailli par la vague de l’épidémie du virus du VIH, les Kényans ont trouvé la solution miracle pour combattre les problèmes d’érection. Tel que présenté lors d’une émission sur la Radio Netherlands Worldwide, on peut dire adieu aux mauvaises surprises au lit, car une plante possédant des vertus aphrodisiaque risque de détrôner le célèbre viagra.

Mukombero: le viagra africain

Notamment connu sous le nom de Mukombero : gingembre blanc, cette plante permet de contrer les infortunes, ainsi que les mésaventures conjugales. Très prisées au Kenya, ces racines du gingembre blanc qui ne poussent pas loin du lac Victoria, doivent être mâchées pour avoir l’effet escompté. Si certains se vantent du mérite du Mukombero, d’autres se jettent dessus par curiosité. C’est pour cela d’ailleurs, que la demande est en hausse sur tout le territoire du Kenya.

Je l’utilise également, et je peux vous garantir que mes deux femmes ne risquent pas de s’en aller d’ici peu grâce à ma performance sous la couette.

La commercialisation du vigra africain

Kavaka Mukonyi Watai, membre actif du Kenya Wildlife Service confie :

La Chine a d’ores et déjà consacré des études sur la plante et lui a reconnu des vertus pour améliorer les performances sexuelles. En réalité, les Chinois ont fait des recherches dans la région sans en faire part aux populations locales, ni les informer des bénéfices résultant de la commercialisation de cette ressource naturelle.

Le futur concurrent direct du viagra, sera-t-elle victime de son propre succès ?