Si vous êtes de celles qui oublient constamment la prise de vos pilules, le patch contraceptif peut être une méthode contraceptive alternative.  Semblable à un timbre d’environ 4,5 cm de côté, il est couleur chair. Si vous l’utilisez selon ses indications, le patch s’avérera aussi fiable et efficace que la pilule. De même que la pilule, l’achat du patch dans les pharmacies exige une ordonnance médicale.

À la base, le patch contraceptif renferme diverses formes d’œstrogène et de progestérone, et celles-ci sont identiques à celles présentes dans les nombreuses pilules contraceptives. L’application du patch entraîne l’absorption des hormones au travers de la peau.

Comment l’utiliser ?

L’application du patch se renouvelle chaque semaine. Il peut se placer sur les fesses, la partie supérieure du bras, l’estomac ou le dos mais à éviter impérativement les seins. Lorsque vous portez le patch, vous pouvez aller à la piscine, prendre une douche et même faire du sport. Si le patch se décolle, prenez votre patch de remplacement que vous remplacerez sur une autre partie de la peau pour éviter toute irritation. Tout comme avec la pilule, le patch ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles.

Ses avantages

À l’opposé de la pilule, son utilisation est nettement plus facile, car les femmes sont plus aptes à se souvenir de mettre le patch que de prendre la pilule au quotidien. Une seule application par semaine réduit tout risque d’oublie et d’échecs.

Ses inconvénients

Le patch contraceptif peut provoquer des effets secondaires, tels, une prise de poids, des maux de tête, la sensibilité mammaire et des vomissements.  De même que les pilules, il comporte également des facteurs de risques vasculaires (thrombo-veineux). Aussi, le patch peut provoquer une irritation de la peau.