Stérilisation féminine : une contraception définitive

sterilisation feminine

La femme doit être sûre de son choix

Autorisée en France depuis la loi du 4 juillet 2001, la stérilisation est un moyen de contraception.  Avant 2001, les médecins pouvaient pratiquer la stérilisation féminine uniquement si une grossesse pouvait compromettre la vie de la femme.  Après le consentement éclairé d’une femme majeure, le code de la santé permet la pratique d’une stérilisation définitive sur celle-ci.

Mais, un délai de réflexion de quatre mois après la première consultation médicale est par ailleurs imposé.

Un choix mûrement réfléchi et décidé

La stérilisation féminine consiste à bloquer les trompes de Fallope pour empêcher la rencontre entre l’ovule et le spermatozoïde.  La grossesse devient alors impossible chez la femme.

L’intervention ne consiste pas à enlever un organe quelconque.  Les ovaires continuent à produire les hormones même après l’opération.  La sexualité de la femme ne change pas, et elle continue à avoir ses règles.

Techniques

Ligature des trompes est la méthode la plus courante.  La partie mince des trompes de Fallope est sectionnées, puis suturées.

Un clip ou un anneau en silicone peut être posé pour boucher les trompes.

Depuis 2002, existe une méthode évitant l’anesthésie en introduisant par le vagin un implant souple à l’entrée des trompes.

SOURCE : bonjour-docteur.com – Stérilisation féminine : pour les femmes sûres de leur choix

Comments are closed.