Dans la culture populaire actuelle, on croit fermement que les femmes sont fidèles et contrôlées, les hommes sont en revanche erratiques, obsédés par le sexe et notoirement infidèles. Même si c’est bien sûr exagéré, tout est complètement différent car la sexualité de la femme existe.

Il y a bien 150 ans, les femmes étaient encore perçues comme faibles et naïves, on pouvait facilement les séduire et leurs sentiments étaient à la merci des hommes. Elles devaient donc être protégées par les hommes. La maison et la cuisinière étaient leurs domaines, tandis que le monde dangereux extérieur était un domaine masculin.

L’émancipation et la sexualité change l’image de la femme

Aujourd’hui, la femme est plutôt considérée que le sexe fort, grâce à son autorité sociale la femme dépasse l’homme en de nombreux points. Elle a non seulement une bonne éducation, mais elle peut aussi contrôler sa vie sexuelle et sociale. Les derniers bastions de la domination masculine sont pris d’assaut: les femmes passent de l’antichambre à la présidence exécutive. Un long processus, mais et processus correct et important.

Bien sûr, l’image de l »homme a également changé au fil des ans. Du protecteur pour femme et famille, du héros qui s’en va affronter les hostilités de la vie, l’homme s’est adapté au monde moderne. Cependant, l’homme est souvent décrit comme déraisonnable et motivé par la testostérone. Il est aussi décrit comme n’étant pas conditionnellement capable d’avoir une relation mature.

La sexualité chez la femme est plus compliquée

Dans le domaine de la sexualité : les hommes ne comprennent que le sexe, ils en veulent toujours. Avec les femmes, cependant, cela est plus compliqué, elles ne veulent pas toujours, elles ont besoin de plus de temps pour se préparer à un rapport sexuel. Alors que quelques attractions optiques suffisent pour hommes.

Cette image des hommes et des femmes a été soutenue par de nombreuses études dans le passé. Ils ont montré des différences d’excitation et de désir sexuel entre les sexes.

Des études sur la sexualité le montre : les hommes et les femmes sont tout aussi sexuées

Maintenant, les scientifiques ont analysé les données de diverses études dans le monde entier. Le résultat est surprenant. Si on regarde la réaction spontanée et incontrôlable du cerveau aux images érotiques, on ne trouve aucune différence spécifique au sexe.

Cependant, on a constaté des différences significatives dans le modèle d’activité : selon les stimulus, les réponses ont été plus ou moins fortes. Les images érotiques ont libéré une excitation plus grande diversifiée dans plusieurs zones du cerveau en même temps, les films pornographiques ont été par contre beaucoup moins d’activités. Apparemment, pour les deux sexes, les photos de sexe sont plus excitantes que le porno .

L’orientation sexuelle des personnes testées a influencé le modèle d’activité dans le cerveau. Les participants hétérosexuels ont réagi plus fort aux stimulus visuels contrairement aux homosexuels. Sur le plan de la neurobiologie, l’excitation ne diffère pas entre les sexes.

Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné avec les études antérieures ?

Comment les études antérieures sur la sexualité de la femme et de l’homme concernant l’excitation et le désir sexuel ont-elles pu aboutir à des résultats complètement différents ? Les scientifiques ont également abordé cette question. L’affirmation de la prétendue différence entre les sexes dans le traitement neuronal des stimulus sexuels est due à de nombreux facteurs. Parmi ces facteurs figurent par exemple les différences hormonales, les divergences dans la perception subjective de l’excitation ou des motivations sexuelles. Un nombre insuffisant de sujets d’essai pourrait également conduire à de faux résultats.

Il faut aussi prendre en considération les influences sociales. Selon les chercheurs, les parents, l’école, les amis, l’État et les systèmes juridiques peuvent aliéner les femmes et modifier leurs sexualités ainsi que leurs désirs sexuels. Dans de nombreuses cultures, le sexe est encore tabou, ce qui affecte également la perception de soi.

Le fait de réaliser que les hommes et les femmes se comportent de la même façon en termes d’excitation et de sexualité, cela peut aider à briser les clichés et les tabous.