Bébé s’identifie à une sexualité de part la façon dont il est traité en tant que fille ou garçon. De ce fait, il est primordial pour la mère de connaître le sexe de son enfant avant la naissance pour qu’elle se prépare psychologiquement à aimer et à grandir son enfant. La façon dont on élève un garçon diffère de celle d’une fille.

La conséquence de nos attitudes sur le bébé

Bébé éprouve le sentiment d’exister grâce à l’amour maternel, et le fait que la maman idéalise sa progéniture contribue à son bon développement psychique. A deux mois, bébé sait déjà qu’il ne fait pas partie de sa mère et à huit mois il se sent une personne à part entière.

Les attitudes qu’adoptent les parents inconsciemment, aident le bébé à découvrir sa sexualité.

Les différentes étapes de la sexualité

Tout d’abord le bébé passe par ce qu’on appelle en psychanalyse le stade oral. Pendant cette période il découvre le plaisir de téter, ça peut être les seins, une tétine ou ses doigts.

Vers 18 mois, le bébé passe au stade anal. C’est à cet âge que le bébé prend conscience de ses organes génitaux et cela se produit lors de l’évacuation des selles. De plus, il découvre son identité sexuelle et peut même comparer ses organes génitaux avec ceux de ses amis de la crèche. Et c’est à ce stade que l’enfant découvre s’il est une fille ou un garçon.

A deux ans, le bébé est au stade phallique, ceci dit, il goûte aux vrais jeux sexuels, outre la masturbation, les enfants vont jouer à Papa et à Maman, ils vont jouer au docteur et à l’infirmière. De ce fait, les enfants contemplent mieux les différences entre les sexes.

La masturbation essentielle à son développement

Ne soyez pas surpris si votre petite fille se frotte les lèvres ou votre garçon tire sur son sexe en érection. Ce contact au toucher l’aidera à découvrir les plaisirs corporels. Les spécialistes conseillent aux parents de laisser l’enfant se masturber, mais faut quand même lui expliquer que cet acte se fait en privé.