Les préliminaires regroupent des actes et pratiques mutuels d’un couple destinés à la préparation physique et psychologique de leur rapport sexuel avant d’arriver au moment crucial qu’est l’orgasme. La plupart des personnes pensent que dans l’acte sexuel le plus important est d’aller droit au but en atteignant le moment culminant de la jouissance. Il est pourtant utile de corriger sensiblement cela en faisant découvrir une autre façade non négligeable qu’est le chemin menant vers l’orgasme, par le biais de l’étape préliminaire.

Préliminaires : stimulation préalable du corps en préparation du rapport sexuel

Comme dans la pratique de nombreux sports, l’échauffement est une étape incontournable tout comme les préliminaires le sont pour le rapport sexuel car ces actes réciproques pratiqués ont pour but ultime de préparer les deux corps au coït (relations sexuelles proprement dites). Ils débutent dès les premiers échanges intimes (caresses, baisers…). De plus  ils augmentent les excitations et les désirs sexuels réciproques des partenaires et permettent la découverte mutuelle des protagonistes. Passer cette étape est un moyen de connaitre ses préférences et de conduire  son partenaire avec des gestes ou par les paroles vers les endroits érogènes.

La part de l’homme dans les préliminaires

Même si pour l’homme le temps de réaction aux stimulations survient plus vite que chez la femme; cela n’enlève en rien à l’importance de cette étape car les préjugés affirmant que les hommes  peuvent en faire fi est totalement fausse. Il faut sortir de ces « a priori » des hommes grossiers car ils savourent ces instants passés avant d’arriver ensemble à la jouissance malgré que leurs corps affichent une rude érection. Il tient un rôle primordial dans cette étape parce que son homologue féminin a besoin d’un temps de réponse physiologique qui ne sera rempli que si la confiance et la sécurité procurées  par ses gestes délicats rassurent son homologue.  Ainsi que la tension sexuelle, qui arrive à son comble. Pour ce faire ils disposent de nombreux moyens. Les caresses des différentes zones érogènes : le cou, les tétons… qui varient selon les partenaires accompagnés des baisers et des mots doux murmurés à l’oreille. En outre, le cunnilingus constitue le préliminaire le plus classique et apprécié par les femmes en plus de la lubrification grâce à la salive de son homologue qu’il procure.  Mais l’essentiel est d’être vigilant et d’avoir conscience de la réponse de son  partenaire  pour mieux conduire la suite. L’emploi d’autres objets ou sex toys restent très subjectives selon les préférences et convenances de chacun. Tous ceux-ci ont pour but de rassurer leurs esprits, mettre leurs corps à l’aise et à se sentir prêt.

La part de la femme dans les préliminaires

Malgré le fait que les femmes ont quelques réflexes  qui font qu’elles gardent une certaine réserve malgré elles, à moins que certaines conditions ne soient acquittées. Mais ces blocages sont surmontés sans peine avec les bons gestes et des bonnes techniques et elles seront dans de meilleures dispositions à rendre le plaisir. Alors, dans le but de prolonger cette phase elles ne doivent faire aucun geste inexact car le moindre mouvement brusque peut rabattre l’élan du protagoniste. D’abord, tout commence par l’initiative d’attirer l’attention du partenaire par le port de lingeries féminines, poursuivi de quelques mots libertins et de massages dans les zones les plus érogènes. La masturbation de sa partie intime par l’autre protagoniste ou par la simple vision d’une automasturbation du partenaire constitue une autre option pour faire monter l’excitation de l’homme. Mais la fellation est la méthode très prisée par les homologues masculins fous. Pourtant sa pratique doit se faire avec la plus grande  précaution la sécurité au niveau technique et sanitaire ainsi que la propreté est de rigueur. Un accord tacite ne  sera pas accepté, une discussion s’impose sur ce que l’un accepte de faire ou pas; ou sur les limites à ne pas franchir.

Des préliminaires à l’atteinte d’une symbiose parfaite en couple

Ces diverses pratiques illustrent bien ce que pourrait être un bon préliminaire, les connaitre peut vous permettre d’ouvrir tant de possibilités. Ces jeux de sexe entre les protagonistes permettent une découverte mutuelle, chaque  préliminaire est différent car chaque individu interagit de manière différente aux stimuli. Il ne doit pas être constitué de gestes préalablement établis pour chaque rapport avec son partenaire actuel ou pour d’autres à venir car il est important de varier les plaisirs souvent, du fait que lorsqu’on est en couple, on a l’impression d’être rebuté par l’autre. Cela, parce qu’on est capable de prévoir ses moindres gestes, et qu’on est habitué à une petite routine qui conduit à l’ennui et la baisse du rendement de l’excitation  et de la performance. C’est pourquoi il est conseillé d’innover les actes et de les adapter selon l’attitude et désirs de l’autre. Cela permet au corps  de mieux apprécier l’acte sexuel en soi, de découvrir d’autres zones érogènes et la connaissance plus poussée de nouvelles techniques et pourquoi pas de nouvelles pratiques en vue d’avoir un orgasme profond dans la pénétration. Cette symbiose parfaite peut être  atteint si les concernés savent être attentifs aux plaisirs du partenaire.