La sexualité est un paramètre important au sein d’un couple. L’orgasme est le point culminant tant attendu aussi bien par les femmes que les hommes lors d’un rapport sexuel normal. Mais il est souvent difficile d’atteindre le septième ciel à chaque union. D’ailleurs, certaines personnes ont des difficultés à atteindre l’orgasme. Les causes peuvent être multiples. Avez-vous déjà pensé qu’il peut s’agir d’une anorgasmie ?

L’anorgasmie : qu’est-ce que c’est au juste ?

L’orgasme est une sensation de plaisir intense qui s’accompagne d’éjaculation chez un homme et de contractions de la musculature chez la femme. L’anorgasmie est un trouble de l’orgasme faisant partie de la dysorgasmie. Elle se démarque par l’impossibilité à atteindre l’orgasme, et ce, d’une manière continue. Ce trouble sexuel peut toucher aussi bien les hommes que les femmes. Pour ces messieurs, ce symptôme se manifeste par une éjaculation sans orgasme. En effet, il est tout à fait possible de vivre ce désagrément pendant un rapport sexuel. Mais ce phénomène est aussi très courant chez la femme et existe en deux catégories. L’anorgasmie primaire se manifeste dès le début de la vie sexuelle (la personne n’a jamais eu d’orgasme pendant toute sa vie) tandis que l’anorgasmie secondaire survient brusquement après un orgasme. Une personne parvenant à l’orgasme via une masturbation en solitaire, mais incapable d’avoir un orgasme avec sa partenaire souffre également d’anorgasmie primaire. Par ailleurs, l’anorgasmie peut être partielle (l’individu ne peut avoir de l’orgasme au niveau du vagin ou du clitoris uniquement) ou même totale. Dans ce second cas, peu importe la stimulation, rien ne peut aider la personne à atteindre l’orgasme. Il ne faut cependant pas confondre anorgasmie avec « anaphrodisie ». Ce terme désigne l’absence de désir sexuel chez une personne pendant une période assez longue. Par contre, une femme souffrant d’anorgasmie peut éprouver des désirs, mais ne peut pas atteindre l’extase.

Quelles sont les principales causes de l’anorgasmie ?

L’anorgasmie et la frigidité de la femme peuvent angoisser plus d’un. En effet, c’est un trouble qui peut toucher n’importe quelle femme. Le blocage peut être provoqué par une peur suite à une éducation trop rigide sur le sujet, une remarque mal placée évoquée par son partenaire sexuel… Il peut aussi arriver qu’une personne puisse souffrir d’anorgasmie à cause d’un complexe, des rapports douloureux, d’un manque de confiance ou d’estime en soi, d’une mauvaise image de son corps, d’une mauvaise expérience sexuelle ou d’une pudeur exacerbée. Des traumatismes liés à un abus sexuel ou un évènement marquant (séparation, infidélité, deuil, etc.) peuvent aussi être à l’origine de l’anorgasmie. En tout cas, si le trouble est d’ordre psychologique, il est possible d’y remédier. Des problèmes de santé peuvent aussi être la cause d’une anorgasmie, comme le diabète, la sclérose en plaques ou même des problèmes gynécologiques. Enfin, les personnes ayant peur de lâcher prise et de s’abandonner au plaisir sont souvent incapables d’avoir de l’orgasme.

Attention ! Le manque de désir envers son partenaire ou le doute sur ses sentiments peut être également la source d’une anorgasmie.

Quoi qu’il en soit, il est plus que nécessaire de déterminer la source du trouble au plus tôt afin de le traiter rapidement. Ainsi, la personne pourra retrouver une vie sexuelle normale.

Quels sont les traitements d’une anorgasmie ?

Face à l’absence d’orgasme, la première solution consiste à lâcher prise. De la sorte, les professionnels recommandent le recours à certaines pratiques pour vous aider à vous détendre. La sophrologie, la méditation et le yoga par exemple ont démontré leur efficacité pour aider les personnes souffrant de troubles de l’orgasme féminin. Dans le cas d’un blocage psychologique, une thérapie s’avère indispensable. De ce fait, il est recommandé de prendre un rendez-vous auprès d’un thérapeute pycho-sexologue. Les séances vous permettront de redécouvrir votre corps et d’avoir plus confiance en vous. Une thérapie de couple est souvent incontournable pour permettre au professionnel d’explorer la façon dont les deux fonctionnent sexuellement. C’est la méthode idéale pour comprendre ce qui cloche réellement. Le sexologue vous expliquera en détail l’anatomophysiologie des organes génitaux féminins et masculins et vous informera sur les techniques de stimulation les plus efficaces. De même, il vous listera des exercices à faire en solo ou en couple pour atteindre l’extase facilement. Bien sûr, à deux, vous pouvez toujours personnaliser vos actes en faisant preuve de créativité. L’usage d’une masturbation dirigée peut aussi être conseillé, notamment dans le cas d’une anorgasmie primaire. Cela signifie qu’il faudrait s’équiper d’un sextoy tel qu’un vibromasseur pour stimuler le plaisir en l’associant à des supports érotiques (vidéos ou images pornographiques). Si le patient (la patiente) a des pensées négatives, le programme sera basé sur les méthodes les plus efficaces pour l’aider à voir les choses du bon côté. Si le problème est d’ordre physique, en cas de déficit hormonal, l’utilisation de dosages hormonaux est souvent indiquée.

Que faire en cas de problèmes de santé chez la femme ?

Certes, il peut exister différents troubles sexuels chez la femme. La première chose qui doit vous venir à l’esprit, c’est de consulter rapidement un médecin. Un bilan peut s’avérer nécessaire pour trouver la cause de la difficulté sexuelle. D’ailleurs, la pilule contraceptive ainsi que les antidépresseurs sont le plus souvent les principales causes de l’absence d’orgasme et de l’absence plaisir. La rééducation des muscles pelviens peut être d’une grande aide pour y remédier.

Si la femme souffre de problèmes vaginaux (sècheresses vaginales par exemple), il faudrait dans ce cas consulter un gynécologue. Ce dernier prescrit généralement des lubrifiants pour optimiser le plaisir. L’usage d’un laser fractionné peut aussi être envisagé. Item, la radiofréquence permet à la femme de retrouver une bonne lubrification naturelle après quelques séances et d’avoir des orgasmes plus fort.

Si des douleurs coïtales surviennent pendant les rapports, il est plus que nécessaire de travailler sur le périnée. Dans le cas d’un vaginisme, le recours à la psychothérapie est fortement recommandé. Sur le marché, vous pouvez aussi trouver des médicaments pour traiter le trouble du désir. Mais les effets indésirables sont nombreux, notamment la baisse de la tension artérielle, les vertiges, la nausée…

Comment avoir une vie sexuelle épanouie ?

Au fil des années, la monotonie s’installe et la vie de couple ne se résume qu’à une simple routine. La vie sexuelle est l’un des moyens les plus efficaces pour pérenniser une relation à deux. En effet, il est plus que nécessaire d’y apporter des créativités et de laisser libre cours à ses imaginations pour pimenter la vie sexuelle et avoir une vie sexuelle épanouie. Dans ce cas, il faudrait apprendre à exciter son partenaire pour augmenter l’envie, même s’il n’est pas possible d’avoir une relation sexuelle. C’est un bon moyen pour stimuler l’envie, et cela peut d’ailleurs mener à des rapports très intenses plus tard.

Par ailleurs, il faudrait trouver de nouvelles idées pour augmenter le plaisir. Vous pouvez par exemple essayer des positions plus extravagantes ou des pratiques originales. L’utilisation des joujoux érotiques peut aussi être une bonne alternative. Apprenez également à écouter les envies de votre partenaire. L’objectif est de se défaire de ses habitudes et d’essayer de nouvelles expériences au lit afin que le feu ne s’éteigne. De même, il est très important d’être bien dans sa peau et dans sa tête. De ce fait, prenez soin de vous, soyez sexy, mettez des vêtements ultras excitant de temps en temps… Vous vous sentirez ainsi plus désirable et plus séduisante.