L’insémination artificielle, aussi appelée procréation médicale ou reproduction assistée, consiste à introduire le sperme dans l’utérus, en vue d’une fécondation, sans qu’il y ait de rapport sexuel. Vous avez des problèmes de fertilité ? L’insémination artificielle reste une solution pour tomber enceinte. Elle est généralement proposée par votre médecin traitant ou gynécologue.

En effet, l’insémination artificielle est une technique simple qui ne requiert pas de traitement lourd ni d’hospitalisation.
L’insémination assistée est pratiquée est recommandée aux femmes ayant des problèmes de fécondité modérés. Au préalable, un examen clinique, prise de sang, vérification hormonales et la vérification du bon état des trompes sera effectué.

Quand avoir recours à l’insémination artificielle ?

Chez la femme
En cas de difficulté à ovuler, des anomalies du col ou de la glaire cervicale qui obstrue le passage des spermatozoïdes.
Chez l’homme
Mauvaise qualité de sperme ainsi que des problèmes d’éjaculation et d’érection.

Comment se passe l’insémination artificielle ?

Cette pratique est encadrée par les lois bioéthiques, et ne se pratique que dans des centres spécialisés. L’insémination artificielle set autorisée en France que pour les couples mariées ou vivant en concubinage depuis au moins 2 ans. Vous devez au préalable remplir un formulaire de consentement.

Suite à cela, une demande d’entente doit être faite auprès de votre caisse de sécurité sociale afin d vous dispenser du ticket modérateur.

Avant l’insémination, il convient qu’un traitement léger à base d’inducteurs d’ovulation. Ses comprimés vous permettront d’ovuler. L’intervention est généralement courte, variant de 5 à 10 minutes. Votre gynécologue vous informera du suivi de votre dossier.