Tous les nouveau-nés sont soumis à plusieurs tests pour détecter des maladies telles que la phénylcétonurie, l’hyperplasie congénitale des surrénales, la mucoviscidose, l’hypothyroïdie congénitale, et la drépanocytose. Si un enfant souffre d’une de ces maladies, il recevra les soins appropriés le plus tôt possible.

Les maladies en chiffres

En 2010, 298 enfants souffraient d’hypothyroïdie congénitale, 409 avaient le syndrome de drépanocytaire majeur. En effet, ces maladies ne se manifestent pas nécessairement à la naissance mais peuvent s’avérer mortelles à long terme.

Causes et conséquences

La phénylcétonurie est la conséquence d’un régime draconien et favorise des troubles du développement psycho-intellectuel. L’hyperplasie congénitale des surrénales entraîne des malformations des organes génitaux chez les filles et des problèmes de fertilité. L’hypothyroïdie congénitale est la principale responsable d’un retard mental, mais si le traitement est effectué à temps, l’enfant peut développer ses compétences intellectuelles. La drépanocytose est une maladie génétique grave souvent héréditaire qui s’attaque aux globules rouges. Il est prouvé qu’un nourrisson sur 900 est concerné par l’une de ces maladies graves.