Boulot et libido ne forment pas une parfaite alliance. En effet, une étude menée par l’Institut Technologia indique que 66,6% des personnes interrogées auraient une vie sexuelle lésée par leur activité professionnelle. Se portant sur 1000 employés, les travaux de recherche démontrent que 20% que cet état de leur sexualité se traduirait par une baisse du désir sexuel. La plupart des participants de l’étude font mention d’un accès de fatigue intense qui inhiberait leur envie sexuel. Le Dr René Dahan fait état d’autres motifs possibles.

Autres hypothèses justifiant cette baisse de la libido

h

Il demeure un fait indubitable que le boulot influe particulièrement sur le désir sexuel des salariés. Ces derniers subissent des contraintes et s’avèrent être pour la majorité, moins disponibles pour leurs partenaires. Dr René Dahan précise toutefois que ces troubles de la libido ne peuvent être attribués uniquement au travail. Au cours de ses séances, il se rend compte que ses patients sujettes à ces troubles ne sont à l’origine, pas en harmonie avec leur propre entité. Cette baisse cache un réel mal-être, voire un état dépressif. Les problèmes sexuels que rencontrent les patients sont donc principalement dus à un désordre psychologique.

Solutions pour une vie sexuelle plus épanouie

Dr Dahan préconise des instants intimes en vue de briser la monotonie de la vie quotidienne. Il est essentiel, de faire des sorties en couple, tout en laissant le travail de côté. Il est primordial de trouver le temps, aussi peu soit-il, pour reconsolider les relations au sein du couple. La vie professionnelle ne doit  absolument pas déborder sur la vie personnelle.