Utilisée en cas de rapport sexuel non ou mal protégé, la pilule du lendemain n’est pas un moyen de contraception à utiliser régulièrement.  Elle est prise dans les trois jours suivant le rapport sexuel pour éviter toute grossesse non désirée.

Distribution

Vendue sans ordonnance par les pharmaciens, la pilule du lendemain est distribuée gratuitement et anonymement aux mineures.  Les pharmaciens se font par la suite rembourser par la sécurité sociale.

Les centres de planification ou d’éducation familiale, distribue également ces pilules.

Pour les femmes majeures qui s’en procurent chez le pharmacien sans ordonnance ne sont pas remboursées.  Seule une prescription médicale peut les faire rembourser par l’assurance maladie.

Efficacité

Malgré son taux d’efficacité très élevé, la pilule du lendemain entraine bien des maux avant d’obtenir satisfaction – nausée, vomissement, maux de tête, saignement.

Une seule prise suffit ; mais s’il y a eu vomissement au cours des trois heures suivant la prise, prenez une deuxième pour garantir l’efficacité.

A savoir

Après la pilule du lendemain, apparaît en octobre 2009 la pilule du « surlendemain ».  Vendue en pharmacie uniquement sur ordonnance, et remboursée par la Sécurité Sociale.

Contrairement à la pilule du lendemain – garantit d’efficacité en trois jours après l’acte sexuel – la pilule du surlendemain est efficace à 95 % pendant les cinq jours suivant un rapport sexuel.