Vous avez décidé d’avoir un bébé? La question est de savoir ce que vous pouvez faire vous-même pour réaliser votre rêve le plus rapidement possible. Cet article examine de plus près l’aspect de la nutrition et sa relation sur la fertilité masculine. Découvrez comment la fertilité masculine peut être soutenue par une alimentation équilibrée.

Les nutriments sont l’essence du corps

Vous vous souviendrez que dans votre enfance, votre mère vous demandait de vider votre assiette de légumes et de manger la pomme que vous apportiez à l’école. Et elle avait raison. Vous entendez et lisez encore et encore l’importance d’une alimentation équilibrée afin de consommer tous les nutriments pertinents en quantité suffisante et de préférence à partir d’une variété d’aliments différents et colorés. Maintenant que vous souhaitez avoir des enfants vous-même, le sujet devient aigu. Le corps a besoin d’hydrates de carbone, de graisses, de protéines, de vitamines, de minéraux, etc. Sans cela, l’organisme ne fonctionnerait pas et les spermatozoïdes intacts seraient probablement rares.

L’importance des micronutriments pour la formation et la maturation du sperme

Chaque seconde, environ 1 000 spermatozoïdes sont produits dans les tubes testiculaires. C’est un système incroyablement complexe dans lequel de nombreux processus différents interagissent. Pour vous donner un aperçu, il faut savoir que notre corps à besoin des micronutriments pour la formation et la maturation du sperme.

Il est à souligner que l’approvisionnement suffisant de tous les micronutriments est important et que ce système est sensible et vulnérable. Les vitamines B6, B12 et C ainsi que le cuivre sont particulièrement importants, car ensemble, ils contribuent à un métabolisme énergétique normal. Les vitamines B6, B12 et l’acide folique contribuent également au métabolisme normal de l’homocystéine. Les vitamines C et E ainsi que le zinc, le cuivre et le sélénium contribuent à la protection des cellules contre le stress oxydatif. Un grand nombre d’études ont été menées au cours des dernières décennies sur la question de savoir si la fertilité peut être améliorée par la médecine nutritionnelle orthomoléculaire. Celles-ci prouvent que la fertilité peut être soutenue par l’apport de micronutriments. Les micronutriments étant complémentaires dans leur effet doivent être combinés de manière équilibrée pour soutenir la qualité, la densité et la motilité du sperme. Des combinaisons ciblées de micronutriments peuvent également être utilisées en parallèle avec d’autres traitements médicaux de la fertilité pour apporter un soutien significatif.

Attention aux produits phytopharmaceutiques

Il ne s’agit pas seulement d’un apport suffisant de nutriments pertinents. La qualité des aliments que fournissent ces micronutriments joue également un rôle primordial. En effet, des scientifiques d’une université ont découvert que les résidus de pesticides que l’on trouve sur les fruits et légumes ont un effet négatif sur la fertilité. De ce fait, il est important de laver ou de toujours éplucher soigneusement les fruits et légumes. Lavez également avant d’éplucher, car les substances indésirables sont transférées au fruit épluché.

Ne pas consommer des quantités excessives de soja

Le soja est également soupçonné d’avoir un effet négatif sur la fertilité masculine. Une étude montre que le soja ou un apport élevé d’isoflavones qui est une substance semblable aux œstrogènes contenue dans le soja peut réduire la formation de sperme. Cet effet était particulièrement évident chez les hommes en surpoids qui mangeaient beaucoup de soja.